Succès du Forum 2021 de Acorn pour des habitations saines

Les membres de la communauté se sont regroupés au grand Forum de ACORN. Nous avons discuté des prochaines étapes de la campagne Montréal Sain et Abordable pour des loyers sans vermine et sans souris, et pour arrêter les rénovictions à travers Montréal.

La mairesse de Villeray-Saint-Michel- Parc Extension Madame Giuliana Fumagalli présente lors de la réunion, et d’autres maires d’arrondissements ont soutenu notre combat pour permettre aux montréalaises et montréalais de vivre dans des logements décents.

Les membres de ACORN ont ensuite lors d’une action téléphonique appelé le Service d’habitation pour rapporter les problèmes de logement des habitants de Montréal.

Rejoignez-nous et partagez l’information au maximum !!!

Métro: Problèmes généralisés dans les logements montréalais, selon un rapport

Le rapport Le logement en décrépitude du groupe d’action ACORN, un organisme national représentant les personnes à faible et moyen revenu, révèle que 95 % des locataires ont au moins un problème d’entretien ou de manque de réparations dans leur immeuble.

Selon le sondage mené auprès de 121 personnes, 60 % des locataires ont eu au moins un problème récent d’infestation de toutes sortes.

De plus, 32 % d’entre eux ne connaissent pas le service téléphonique 311 et 29% ne pensent pas que c’est nécessaire d’appeler.

«Des propriétaires sont récalcitrants, ils ne font pas l’entretien parce qu’ils savent que ça prendrait des mois avant de se rendre au Tribunal administratif du logement», analyse l’un des porte-paroles d’ACORN et président de la section laSalloise, Theodros Wolde.

Toutefois, le porte-parole ne blâme pas que les propriétaires et estime que la Ville de Montréal doit en faire plus pour contrer le fléau en appliquant plus concrètement ses règlements.

Lui-même habite au 8550, rue Jean-Brillon à LaSalle, où une action a été menée la semaine dernière, en marge du dépôt du rapport. Il affirme que peu a été fait depuis son arrivée en 2013 et qu’il doit vivre avec des souris, des coquerelles et des punaises de lit.

«Les résultats ne sont pas surprenants. Les manifestations et la couverture médiatique font avancer temporairement les choses, mais les problèmes reviennent toujours», conclut-il.

M. Wolde ajoute que les gens qui se sentent lésés doivent dénoncer la situation à leurs propriétaires ou aux autorités.

Afin de remédier à ce problème, ACORN propose la création d’un certificat de conformité annuel pour les immeubles à logement, à commencer par les multiplex. L’organisme demande aussi que des inspecteurs puissent visiter les logements chaque année et que les résultats soient facilement accessibles.

«Dans une métropole comme Montréal, comment peut-on vivre avec des infestations?»

Theodros Wolde, porte-parole d’ACORN

Le syndicat de locataires demande aussi que les amendes soient majorées pour inciter les propriétaires à effectuer une meilleure maintenance de leurs bâtiments.

Il demande également que davantage de pouvoirs d’interventions soient délégués aux arrondissements.

Témoignage

Une autre résidente du 8550, rue Jean-Brillon, Claudia Priso, confie que la situation est si intenable dans son appartement qu’elle doit déménager.

«Dès ma première nuit, j’étais couverte de boutons. En arrivant à la pharmacie, ils m’ont dit que c’était les punaises de lit. C’est comme ça que mon calvaire a commencé», raconte-t-elle.

Rapidement, les coquerelles et les souris se sont ajoutées.

En plus des infestations, Mme Priso affirme que les réparations de base ne sont pas effectuées comme la cuisinière ou un robinet qui ne fonctionne pas comme il faut. C’est la même chose pour la hotte de la cuisinière et des fenêtres qui ne s’ouvrent pas, sans compter qu’il n’y a pas de moustiquaires.

«À un moment donné, j’ai dit à mon mari: “On ne peut pas vivre comme ça. On n’est pas des animaux”. Ça nous prend un minimum. Les souris montent sur toi, elles rongent même les vêtements», peste-t-elle.

Elle ajoute que des exterminateurs sont passés quelques fois, mais le problème n’a jamais vraiment été réglé.

Exaspérée, elle déménagera dès la fin des classes de ses enfants à Saint-Lambert.

La Camerounaise d’origine s’étonne d’ailleurs de la piètre condition des logements dans une métropole canadienne comme Montréal et demande aux propriétaires d’être plus humains.

121

Nombre de répondants au sondage lancé par ACORN Montréal sur les problèmes dans les logements de la métropole.

***

Par Carl Sincennes – Métro

Lancement du rapport d’enquête de ACORN Montréal

Quatorze locataires se sont rassemblés au 8550 Jean Brillon pour dénoncer les problèmes d’infestation de souris à Lasalle.

La presse a couvert l’évènement et nous avons dévoilé les chiffres de notre rapport d’enquête des problèmes d’insalubrité subies par les locataires à travers Montréal. La campagne Montréal Sain et Abordable prend de l’ampleur. Les leaders de ACORN ont brillamment défendu et avec éloquence la nécessité pour Montréal d’adopter un permis des propriétaires.

Les communautés de ACORN à travers Montréal sont plus organisées et déterminées que jamais.

Distribution de tracts métro Angrignon

La communauté ACORN a distribué des tracts dans la bonne humeur, concernant notre grand Forum 2021 pour des habitations saines.

Les jeunes milléniaux de LaSalle, Côte des neiges et le Plateau se sont joints aux membres expérimentés de ACORN.

Notre campagne pour des logements sains et abordables gagne toutes les générations. Le forum virtuel du 19 juin arrive à grands pas !

Victoire massive de ACORN pour les locataires du 6317 rue Laroche – La petite Patrie

Suite à l’action de ACORN au 6317 rue Laroche et au passage des médias, le propriétaire 9186-2912 Québec inc qui n’effectuait pas de réparation depuis des années et que les locataires qualifiaient d’abusif vient de commencer les réparations cette semaine. La différence est frappante. C’est le pouvoir de l’action directe et de l’organisation communautaire.

Cette victoire s’inscrit dans la campagne de ACORN Montréal Sain et Abordable et la demande d’un permis des propriétaires délivré par la ville sanctionnant par des amendes dissuasives les propriétaires ne s’occupant pas des réparations et de la vermine.

Vous aussi vous pouvez réaliser ce changement dans vos communautés, joignez-vous à la campagne de ACORN Montréal Sain et Abordable pour mettre fin aux conditions révoltantes que traversent les locataires à travers Montréal.

AVANT
APRÈS

ACORN Montréal rencontre la ville !

Suite aux pétitions et aux actions dans tout Montréal, la ville a réagi. Nous avons rencontré la vice-présidente du comité exécutif de Montréal, Magda Popeanu. Encore une fois nos leaders ont fait un énorme travail et le président d’ACORN LaSalle a présenté à Madame Popeanu nos demandes d’un permis des propriétaires, délivré par la ville, qui permettra de renforcer les amendes des propriétaires ne s’occupant pas des réparations et de la vermine.

Les membres d’ACORN Montréal ont fait remonter les demandes à Projet Montréal et maintiennent la pression pour une meilleure protection et de meilleures conditions de vie des locataires.

Comité d’organisation Montréal Sain et Abordable

21 participants ont répondu présents à notre réunion virtuelle du comité d’organisation d’ACORN Montréal. Nos leaders de ACORN ont mené une excellente réunion.

Nous sommes passés à travers nos demandes municipales d’un permis des propriétaires de conformité à la salubrité pour renforcer les amendes par la ville des propriétaires d’appartements locatifs ne s’occupant pas des réparations et de la vermine, pour renforcer la protection des locataires.

ACORN a fait un pas significatif pour organiser et armer les communautés à faible et moyen revenu pour de meilleures conditions d’habitation à Montréal. Nous commençons à organiser des appels téléphoniques et des pétitions dans tout Montréal. La vague est lancée !

Action contre les FPI à Montréal Nord

Les membres de ACORN et la communauté de Montréal Nord étaient présents lors de l’action contre les FPI ce 4 mai. Montréal Nord a dit non aux réductions d’impôt du gouvernement des compagnies qui détruisent du logement abordable. Un grand bravo aux membres qui ont remis notre lettre de demandes au bureau du député Emmanuel Dubourg !

Métro Montréal: Manifestation devant le bureau du député Emmanuel Dubourg

Métro Montréal: Manifestation devant le bureau du député Emmanuel Dubourg

Dans le cadre de sa campagne Freinons les Fiducies de placement immobilier (FPI), ACORN Montréal-Nord a manifesté devant le bureau du député Emmanuel Dubourg de la circonscription de Bourassa, mardi après-midi. 

Les cinq manifestants scandaient des slogans exigeant des logements dignes. «Que voulons-nous? Des logements sains», criaient-ils. 

L’Association des communautés organisés pour la réforme nécessaire (ACORN) est une «organisation nationale indépendante de familles à revenu faible et moyen». 

La crise du logement est dans l’air partout sur l’île de Montréal mais semble frapper plus fort à Montréal-Nord selon le représentant d’ACORN Montréal-Nord, Brice-Éric Bianpandou. «La situation y est pire et plus compliquée, on se sent comme abandonné. Tous les cris lancés restent sans réponse.» 

«Les taux d’éviction et d’échec devant la régie du logement sont forts», dit-il. 

L’organisme considère que les FPI font partis du problème, et les accuse de faire de la spéculation immobilière. «Elles contribuent à la réduction des logements abordables dans le pays en pleine crise du logement. Ils sont censés régler le problème mais ils l’empirent.» 

L’association souhaite avoir une estimation du nombre de logements abordables perdus a cause des ces exonérations fiscales. Ils espèrent que les politiques viendront freiner ces FPI. «Il faut mettre fins à ces cadeaux fiscaux.» 

L’une des solutions proposées est de lier le taux d’imposition de ces FPI en fonction des logements abordables qu’ils construisent. «Plus ils construisent de ces types de logements, moins ils pourraient payer d’impôts. Un cadeau fiscal, ça se mérite.» 

«Mettre cet argent dans les logements sociaux apporterait plus de logements sains», explique M. Bianpandou. 

Manque de considération politique 

Les membres d’ACORN venus manifester déplorent le manque de considération et le laxisme des politiques envers leur réalité. «La nouvelle mairesse n’a jamais mis les pieds ici ni même notre député de circonscription. Ils ne connaissent pas notre réalité.» 

Les participants ont déposé une lettre de revendications au bureau du député Dubourg mais celui-ci n’était pas présent. 

Avec les élections arrivantes, ils espèrent être plus écoutés. Le groupe envisage d’ailleurs de répéter ces opérations concrètes. «Ce sont des actions directes pouvant faire avancer les choses dans la communauté.» 

Partout au Canada, 30 actions similaires et simultanées ont été entreprises, selon ACORN. Début février, une action similaire avait eut lieu à LaSalle, devant le bureau du député David Lametti.

***

Article par Pascal Gaxet pour Metro Montreal

Premier Comité d’organisation d’ACORN Montréal Nord

La première réunion d’organisation d’ACORN à Montréal Nord a eu lieu aujourd’hui. Près d’une 10 aine de personnes se sont connectées pour planifier nos prochaines actions à Montréal Nord. Ne vous laissez pas distraire par la bonne humeur de ACORN ! La communauté Nord-Montréalaise est fermement décidée à changer les choses.

Les problèmes évoqués embrassaient l’insalubrité et l’augmentation abusive des loyers. Des actions concrètes ont été programmées pour le mois de Mai dans le cadre de notre campagne Montréal Sain et Abordable. Une autre communauté vient de prendre le pouvoir. Vous aussi, rejoignez-nous avec votre quartier pour porter notre campagne à la ville pour des logements sains et abordables dans tout Montréal.