Participer à l’enquête!

ACORN qui est un groupe d’action communautaire avec plusieurs chapitres au Canada vous invite à remplir cette enquête que nous menons sur les locataires dans l’environnement.

Comme pour la plupart des choses, les personnes à revenus faibles et modérés sont les plus touchées par les problèmes de la société et cela ne pourrait être plus vrai qu’avec la crise climatique.

L’objectif d’ACORN est de s’assurer que lorsque des améliorations seront apportées par les gouvernements afin de moderniser et rendre plus efficace les immeubles sur le plan énergétique, cela bénéficie réellement aux locataires.

Afin d’aider ACORN dans ces démarches, nous vous invitons à remplir le questionnaire de notre enquête.

Cliquez ici pour accéder au sondage

***Si vous ne souhaitez pas répondre à une question indiquez-le avec un « non » s’il y a une étoile pour les questions obligatoires ou passez simplement à la question suivante sans y répondre s’il n’y a pas d’étoile.***

Excellente reunion d’ACORN Quebec!

Les membres de tout le Québec ont eu une bonne discussion sur l’élargissement dans Rosemont, le ramassage des poubelles sur la rue Jubinville , et la nécessité de maintenir la pression sur la ville de Montréal pour l’obtention d’un permis de propriétaire !

Nous avons aussi planifié une action ! Réservez la date de notre Journée de sensibilisation pour des permis de propriétaires le 14 octobre à 13h où les membres de Montréal feront des pétitions et distribueront des flyers dans leur quartier.

Action éclatante d’ACORN Montréal Nord pour le ramassage des poubelles sur la rue Jubinville

Notre action d’hier à mis mal à l’aise la mairie de Montréal nord !!! Suite à un projet pilote de l’arrondissement, qui n’a placé que 6 conteneurs dans une rue de 140 locataires et n’effectue pas des ramassages suffisants, les résidents de la rue Jubinville subissent les mauvaises odeurs des poubelles qui trainent et s’empilent depuis des mois.

ACORN Montréal Nord a rassemblé les locataires pour dénoncer ce qu’ils vivent. Quatre médias locaux et nationaux ont couvert l’évènement et ont forcé les élus (restés silencieux jusqu’ici) à venir s’exprimer devant les caméras. La mairie veut étendre ce projet au reste de Montréal Nord, mais les locataires ont maintenant un moyen de se mobiliser pour se faire entendre. Allez ACORN !!!!!!!!

Couverture médiatique

Métro: Montréal-Nord: des citoyens manifestent contre les poubelles qui débordent

Global News: Montreal-North residents upset about overflowing, stinky garbage bins

CBC News: Trash-collection pilot project in Montréal-Nord is causing quite the stink, residents say

Métro: Montréal-Nord: des citoyens manifestent contre les poubelles qui débordent

Une dizaine de résidents de Montréal-Nord ont répondu à l’appel de l’organisme ACORN Canada pour dénoncer les nouveaux bacs semi-enfouis pour la collecte des déchets, du recyclage et des restes de table sur leur rue.

« Je trouve que ça accentue l’impression de misère ces poubelles-là. On nous traite comme des ordures », a lancé Danielle Raza, qui réside sur la petite avenue Jubinville depuis plus de 40 ans.

Elle indique avoir appelé le 311 des dizaines de fois que depuis que les bacs ont été installés, en novembre dernier.

« On va se ramasser avec de la vermine », renchérit une autre résidente.

Leur voix s’ajoute à celle d’autres locataires exaspérés par les poubelles qui débordent depuis la mise en œuvre de ce projet-pilote de la Ville de Montréal.

Le maire suppléant de Montréal-Nord, Abdelhaq Sari, ainsi que la conseillère du district Ovide-Clermont, Chantal Rossi, étaient sur place pour tenter de rassurer les citoyens.

« On vous entend » a dit Mme Rossi en réponse à la propriétaire d’un des immeubles. Lucy Rodrigues affirme avoir envoyé aux élus une centaine de photos des conteneurs débordant de poubelles et n’avoir jamais obtenu de réponse.

« On est conscient de la situation et on fait les ajustements nécessaires », a pour sa part affirmé M. Sari en entrevue avec Métro.

Les deux élus disent faire pression sur la ville-centre afin d’augmenter la collecte de deux à trois fois par semaine.

Il est toujours question d’étendre le projet-pilote aux avenues Matte et Lapierre. 

En tout, les 18 bacs de la Ville de Montréal représentent un investissement de 300 000 $ pour les contribuables.

***

Anouk Lebel pour Métro

ACORN expose la mairie de Montréal Nord et la force à ramasser les poubelles

La maire de Montréal Nord a pour un projet pilote mis un nombre limité de conteneurs pour une rue de plus de 200 locataires. Les locataires de la rue Jubinville vivent depuis plusieurs mois dans une rue où les ordures s’entassent et dépassent des conteneurs.

Certains n’ouvrent plus leur fenêtre et ne sortent plus sur leur balcon à cause des mauvaises odeurs. Lorsque les habitants se plaignent, leurs demandes restent sans réponse, certains disent que leurs photos et leurs commentaires sont retirés du site de la mairie. Quelques-uns à qui la mairie a daigné répondre se sont fait dire que les poubelles resteraient telles quelles.

ACORN a lancé l’alerte et prévoit une manifestation pour arrêter ça.

Métro: Montréal-Nord : des citoyens ont ras-le-bol des poubelles qui débordent

Métro: Montréal-Nord : des citoyens ont ras-le-bol des poubelles qui débordent

Des résidents de Montréal-Nord disent vivre un été d’enfer en raison des poubelles qui s’accumulent autour des bacs semi-enfouis sur leur rue. Installés il y quelques mois, ceux-ci devaient pourtant régler les problèmes d’insalubrité dans le secteur.

Depuis novembre, les ménages d’une vingtaine d’immeubles de l’avenue Jubinville doivent déposer leurs déchets, matériaux recyclables et restes de table dans l’un des six bacs mis à leur disposition. Ce projet-pilote a été lancé pour réduire la quantité de déchets dispersés devant les bâtiments et étendre la collecte des matières compostables aux immeubles de neuf logements et plus.

« Trois jours, c’est le gros max pour que ça soit plein. Après, le capot ne ferme plus», s’indigne Diane Rochon en désignant les conteneurs placés devant chez elle. Des ordures de toutes sortes s’accumulent ensuite pêle-mêle sur le dessus et aux alentours des bacs, comme en témoignent plusieurs photos prises par des résidents du quartier.

Ce problème serait devenu insoutenable en période estivale, surtout pendant les canicules.

«Une quinzaine de sacs de vidanges à 38 degrés dehors, ça ne sent pas bon, je peux vous le dire», clame Mme Rochon. Elle doit choisir : fermer la porte au balcon ou endurer les mauvaises odeurs.

Elle n’est pas la seule à s’en plaindre.

« C’est comme être pris dans une fosse septique. On essaie de dîner le plus loin possible des poubelles », raconte Patrick Ménard, un ouvrier qui travaille sur le chantier de réaménagement de cette petite rue du nord-est.

« Ça ne fait même pas un an, et c’est épouvantable », laisse tomber Madeleine Langlais, 84 ans, résidente du secteur.

La situation s’améliore, selon l’arrondissement

Les autorités municipales n’évaluent pas la situation de la même manière.

« Les bacs ne sont jamais vraiment pleins. Les résidents vont laisser les déchets autour. La situation est toujours corrigée avant la fin de la journée », soutient Éric Truchon, chef de division pour les travaux publics à l’arrondissement de Montréal-Nord. Il ajoute que son équipe visite les lieux tous les matins.

L’arrondissement n’a pas pu fournir le nombre de plaintes reçues depuis l’installation des conteneurs. « On a reçu des commentaires sur les déchets accumulés autour des bacs. On agit rapidement. Dès qu’on a une plainte, on intervient. On est conscient des désagréments », s’est contenté de dire M. Truchon.

Il rappelle que les collectes ont été augmentées à deux par semaine et que l’arrondissement fait de nombreux efforts de sensibilisation.

À quelques occasions, l’Éco-quartier a fait du porte-à-porte pour expliquer le fonctionnement des bacs aux locataires. L’organisme Paroles d’Exclues est aussi présent dans le voisinage, 25 heures par semaine.  

Les conteneurs font partie des dix initiatives qui ont récolté des honneurs lors du gala du Conseil régional de l’environnement de Montréal dans la catégorie Corps publics – réalisation innovante en avril dernier.

L’organisme ACORN Canada organise une manifestation lundi après-midi pour dénoncer le projet-pilote, qui pourrait s’étendre aux deux avenues voisines cette année.

***

Anouk Lebel pour Métro

Un leader de ACORN Montréal obtient une victoire pour l’immigration

Le leader de ACORN Brice Éric Biampandou a poussé le gouvernement fédéral à rendre l’obligation d’un examen médical additionnel optionnel, pour les demandes de résidence permanente ou de visa de résident permanent.

Le gouvernement obligeait jusqu’ici de nombreux immigrants à payer une seconde fois des milliers de dollars d’examens médicaux à la suite de ratés administratifs pour compléter leur demande et faire venir leurs familles, les maintenant séparés de leurs enfants à l’étranger pendant des années.

Brice Éric Biampandou s’est dressé et a obtenu un changement dans tout le Canada pour cette injustice !

Radio-Canada: L’examen médical aux fins de l’immigration temporairement optionnel

En avant pour des rues propres à Montréal Nord !

Le comité d’organisation d’ACORN Montréal Nord a décidé d’agir contre les problèmes de ramassage d’ordure à Montréal Nord. La mairie n’a qu’à bien se tenir !

Les locataires étaient présents pour planifier une action. Une campagne d’affichage et de pétition a commencé pour notre manifestation du 2 août à Montréal Nord.

ACORN rencontre la mairesse de l’arrondissement côte des neiges Sue Montgomery

Les leaders de ACORN ont rencontré la mairesse de l’arrondissement côte des neiges Sue Montgomery qui supporte des conditions d’habitations justes pour tous. Nous lui avons présenté notre demande faite à la ville d’un permis des propriétaires pour protéger les locataires contre les manques de réparations les infestations et les rénovictions.

Il est temps que la ville se réveille et défende les locataires.

Succès du Forum 2021 de Acorn pour des habitations saines

Les membres de la communauté se sont regroupés au grand Forum de ACORN. Nous avons discuté des prochaines étapes de la campagne Montréal Sain et Abordable pour des loyers sans vermine et sans souris, et pour arrêter les rénovictions à travers Montréal.

La mairesse de Villeray-Saint-Michel- Parc Extension Madame Giuliana Fumagalli présente lors de la réunion, et d’autres maires d’arrondissements ont soutenu notre combat pour permettre aux montréalaises et montréalais de vivre dans des logements décents.

Les membres de ACORN ont ensuite lors d’une action téléphonique appelé le Service d’habitation pour rapporter les problèmes de logement des habitants de Montréal.

Rejoignez-nous et partagez l’information au maximum !!!